Essai moto : Honda CB1100 2013

Alors, on va tout de suite se mettre dans l’ambiance ! C’est important pour ce genre de moto ! Tu peux mettre ton son, et cliquer sur le petit rectangle noir !

C’est cadeau !

Ferme les yeux (pas trop longtemps, ce serait chouette que tu lises l’article quand même). T’entends ce son de guitare ? Maintenant imagine toi, sur une route au sommet d’une crête à moto. Seul. Le son d’un 4 cylindres qui prend le pas sur la musique, la barbe à l’air grâce à ton casque jet rétro-vintage-homologué. Tu n’as pas de barbe ? C’est pas très grave.

C’est bon tu visualises ? Maintenant on va se concentrer sur la moto que tu chevauches dans ton doux rêve : La Honda CB1100, un roadster néo-rétro (plus rétro que néo pour le coup). Ou pas ?

La vague du néo-rétro

Stephane, c’est quoi un néo-rétro ? C’est très simple ! C’est une jeune qu’on maquille en vieille. Certains puristes diront que ce sont des machines directement sorties de l’Enfer, sans âmes et le pire … C’est qu’elles freinent !

Le but est d’avoir les avantages d’une moto moderne, j’entends par là le freinage, l’électronique (ABS et autres jolies choses) et la fiabilité des productions actuelles sur des motos qui ont le look de machines d’antan.

C’est un type de motos qui explose sur ces dernières années avec la mode des café-racers et autres scramblers. Des marques comme Triumph ou Moto Guzzi ont toujours suivi cette voie, maintenant on y retrouve tous leurs copains du marché : Ducati, Yamaha, Kawasaki, etc …

Revenons à notre Honda ! La CB 1100 reprend les codes esthétiques de la légendaire Honda CB 750 four de 1969 en revisitant la recette avec des ingrédients plus modernes !

Enclume à forte attractivité

Cette moto, c’est le genre de machine qui fait s’arrêter les passants. À condition que les chromes ne soient pas dégolasses bien sur.

Un joli profil

Elle suit le « dress-code » des machines plus vintages : Feu rond avec un cerclage chromé, gros clignotants et gardes-boue tout chromés, rétroviseurs ronds, compte-tours et vitesso’metre ( le compteur qu’affiche la vitesse dans mon langage) à aiguille, et surtout les ailettes (les plus fines de la production d’après Honda) sur le moteur. Tout est là !

Une jeune qui s’assume pas !

On a vu le côté rétro, voyons le néo. Tout d’abord la moto est équipée de l’ABS et du freinage combiné CBS. Une belle avancée en matière de sécurité. On y retrouve aussi un petit affichage digital entre les deux compteurs à aiguilles.

Le réservoir très typé possède un bouchon rabattable à clé ! Pratique si t’es du genre à oublier un morceau à la station service.

En parlant de station service, si t’es de ceux qui restent assis sur la moto et qui la poussent à la force de leurs jambes quand c’est leur tour : Squats et autres développements musculaires sont nécessaires pour bouger cette enclume moteur coupé. Les 247 kg de la japonaise sont là. Et ils n’aiment pas bouger.

Bon, posons nos fesses sur la moto pour voir ! La selle est ultra-basse. La moto est vraiment accessible aux personnes courtes sur pattes. Point pour Honda ! La selle est large et confortable (même après 400 km de routes sous la flotte et sur des routes loin d’êtres dignes d’un billard, les fesses sont ménagées).

La position à bord est très accueillante, pas fatigante du tout. On est en effort sur aucun membre ni sur le postérieur, cette moto propose le voyage avec option SPA intégré.

Enfin, pour le pilote. Ton passager (ou passagère) exigera sûrement un rendez-vous avec un kiné dans les plus brefs délais. Les poignées à l’arrière sont trop basses par rapport à l’assise ce qui force le sac de sable à se courber le dos. Ça plus les km, tu investiras rapidement dans une ceinture avec des poignées au risque de t’attirer les foudres (et les coups dans les côtes) de ton compagnon !

Tout en douceur

Et là, la tension est à son comble. Musique dans la tête, envie de prendre la bécane (si si, ce mot est toujours utilisé) et de partir en virée ! Tu mets ton plus beau casque bol, tes lunettes de soleil et ta chemise en kevlar qui va bien. Tu penses un bon coup « BORN TO RIDE ». Tu enfourches ta machine et tu mets le contact. Rien. Sérieusement Honda, vous auriez pu faire un effort sur le bruit. On est plus proche de la Zoé qui sort du parking du Leclerc que du rugissement d’un moteur de plus de 1000cm3. Ça fait rêver personne hein ? Heureusement, Honda propose une version Bad Seeds avec une plastique plus mise en valeur et un échappement Yoshimura du plus bel effet.

Passons ! Une fois lancée, la moto se montre très docile. Toutes les commandes sont douces, la boite est probablement faite en beurre : ça glisse sans effort. On sent qu’on est sur une machine orientée ballade bucolique. À savoir, la Honda protège du vent autant qu’un grillage protège du soleil.

Le poids de la moto se fait vite oublier une fois en mouvement. Elle se balance assez facilement tant qu’on reste à des allures raisonnables. C’est pas le genre de titine qu’on brusque car elle t’enverra dans le décor tout aussi vite.

J’ai été impressionné par l’efficacité du freinage combiné avec l’ABS, malgré le poids de la belle, elle s’arrête avec une facilité déconcertante. Même sur des routes bien mouillées, le feeling est là ! Comme quoi les technologies et l’évolution c’est pas déconnant !

La CB1100 est une excellente compagne pour les voyages de longue durée et les ballades tranquilles au couché du soleil.

Regarde comme il ressort bien ce bouillard !

Et ce moteur, il vaut quoi ? Pour moi, la première chose à souligner est un manque de caractère ! Autant au niveau du bruit que du comportement. C’est un triste point pour une machine de cette catégorie.

Il est souple et ne manque pas de couple. La montée en régime est douce et facilement gérable, il ne te surprendra pas. Ne me fais pas dire ce que j’ai pas dit. Ce n’est pas un mauvais moteur, il manque juste le petit truc qui fait que tu décroches un sourire à chaque rotation de la poignée de gaz.

Il n’est pas là pour te décoiffer, mais pour autant il n’est pas ennuyant. Les reprises sont douces mais ne manquent pas d’air, la moto reprend doucement, mais sûrement. L’avantage avec ce genre de moteur c’est qu’on le tire rarement dans les tours, ça rend la consommation plus que correcte. On ne tourne pas loin des 250 km avec un plein de moins de 15 litres. Et à long terme, je pense qu’il s’use bien moins qu’un moteur avec lequel on va chercher la puissance en haut.

Cette moto n’est pas celle que tu acclameras sur les runs départ arrêté du Glemseck 101, c’est celle qui te fera traverser l’Allemagne pour t’y rendre confortablement en profitant sereinement de la route.

Problème de finition ?

Je ne sais pas si ces problèmes étaient directement liés au modèle ni même si ça a été corrigé sur les modèles suivants, mais la CB 1100 A de 2014 que j’ai eu dans les mains souffrait de problèmes de finition aux niveaux des peintures.

Le vernis du réservoir se rayait très facilement, au point que la zone de contact entre la moto et les genoux était devenu mat à cause des frottements.

Pour le moteur qui est la pièce maitresse de la moto, j’ai eu la surprise de voir la peinture, entre les ailettes à l’avant de la moto, qui s’écaillait.

Mon avis

La Honda CB 1100 se destine, d’après moi, à deux clientèles.

  • La première, les accrocs à la ballade tranquille, au style vintage qui cherchent une moto qui en jette sans pour autant chercher la puissance et la performance.
  • La seconde, le motard voyageur qui veut pouvoir traverser un pays dans le confort et sur le dos d’une moto moderne qui lui rappelle les machines d’antan.

La moto est simple de prise en main, agréable à conduire à rythme tranquille et esthétiquement, c’est une bombe.

Mais elle reste trop raisonnable. Elle ne se place pas vraiment en bonne position sur l’échelle du fun. Mais après tout, est elle vraiment fait pour ça ?

Stephane


La CB1100 est une excellente compagne pour les voyages de longue durée et les ballades tranquilles au couché du soleil.

Mamie du futur en quelques chiffres :

Puissance max89 poneys à 7500 tr/mn
Couple max9.5 mkg à 6500 tr/mn
Architecture moteur4 cylindres
Contenance réservoir
14.6 L
Poids248 kg prête à rouler
Hauteur de selle795 mm

Hey ! Si l’article t’a plu n’hésite pas à me suivre sur ma page Facebook pour être tenu informé des nouveaux articles ! J’y poste aussi des photos pendant les essais, des sondages et des news moto qui me paraissent intéressantes ! Allez viens, on est bien !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer