Le guide du débutant à moto 3/4 : Choisir sa première moto

Permis ? Check. Equipement ? Check. Maintenant on passe aux choses sérieuses ! Il te manque plus que ta moto pour commencer ta vie de motard chevronné. Sauf que ce n’est vraiment pas la partie la plus simple. Pour toi, Yamaha est une marque de piano ? Tu n’as pas la moindre idée de ce qu’est un joint spi ? La technique des butées de direction pour voir si une moto à chutée t’est inconnue ? Ne t’inquiète pas, ce troisième article en partenariat avec ITBR est là pour te guider !

Alors ! Aujourd’hui on va voir quels modèles de moto choisir en fonction de différents critères, je vais même te faire une sélection de motos d’occasion (à titre indicatif vu que les prix de l’occasion fluctuent constamment), et enfin passer un coup sur les points à vérifier avant d’acheter une moto !

Trailster ou supercustom ?! Quoi c’est ?

La bonne nouvelle c’est qu’aujourd’hui, même sans y mettre une grosse somme, tu peux trouver une machine correcte. Entre le saint bon coin, les opérations séduction de certaines marques qui proposent des modèles vraiment bien à des prix plus que corrects et les occasions de différents revendeurs : il y a de quoi faire. Même en étant « seulement » possesseur du permis A2 et donc bridé à 47.5 chevaux, tu trouveras forcément une chaussure à ta pointure.

Avant de te parler modèle je vais te parler des types de moto. Tu l’as sans doute remarqué toutes les motos ne se ressemblent pas, il y a des modèles quasiment nus, des trucs haut perchés avec de grandes roues fines, des autres ou t’es assis à 30cm du sol avec les pieds qui partent vers l’avant et j’en passe.

Il faut savoir que les « types » traditionnels de motos sont un peu « pétés » aujourd’hui. Les constructeurs s’amusent à foutre des moteurs d’hyper-sportives dans des motos faites pour la balade ou le tout terrain. Tu retrouves des motos capables de tout faire en même temps, et le pire c’est qu’elles le font bien. Ou presque.

Mais grosso-merdo tu vas retrouver les catégories suivantes : roadsters, sportives, trails, super-motards, GT, et customs. Tu as un paquet de sous-catégories qui viennent étoffer les noms cités ci-dessus histoire de bien toucher tout le monde : roadsters sportifs, super-sportives, hyper-sportives, hypertrails, tourers, bobbers, choppers et j’en passe. Beaucoup. Ne panique pas, je vais tout t’expliquer, ce n’est pas si compliqué. Par contre j’ai volontairement squeezé les machines de cross et autres disciplines pas destinées à la route. Tu as déjà bien assez d’informations à ingérer !

D’abord les roadsters, en général c’est le genre de motos sur laquelle tu passes ton permis moto au vue de sa polyvalence, tu peux te balader, mettre du rythme, et même voyager, le tout sans trop galérer. Elle ne sera pas parfaite partout, mais elle saura tout faire (sauf exception). Bien sûr, histoire de compliquer la chose, tu vas trouver des roadsters sportifs, qui seront plus efficaces, mais souvent moins confortables, des roadsters néo-rétros qui sont des roadsters qui ressemblent à des vieilles motos mais avec la technologie d’aujourd’hui et plein d’autres déclinaisons à toutes les sauces.

Ça c’est un roadster !

Ensuite, tu vas retrouver les sportives. Là comme le nom l’indique le but n’est pas de cueillir des champignons mais plutôt de taquiner le slider (le patin du genoux) de ta combinaison. Ce sont des machines qui visent la performance au détriment du reste. Confort ? Inexistant. Côtés pratiques ? Aucun. Et pourtant ce sont des machines qui font rêver. C’est le genre de motos que tu retrouves généralement sur les pistes.

Puis viennent les trails. C’est le genre de machines où tu peux traverser le monde, les montagnes, les rivières, les forêts. Et te péter la gueule à un feu rouge parce que la moto est haute et que tu n’as pas pied. Oui, c’est du vécu. Ils sont généralement hauts et imaginés pour passer partout. Certains sont plus routiers, mais l’idée est là. Ça passe partout, c’est confort et c’est pratique. Tu peux même y accrocher des valises, un top case et un sac de sable (un passager dans le jargon du motard sauvage).

Ça c’est un trail !

On enchaine sur les super-motards ou supermot, là aussi on va chercher la performance. En général ce sont des machines prévues pour le cross mais équipées de jantes pour la route. La plupart du temps ce sont des motos équipées de moteur monocylindre (une architecture de moteur avec un seul cylindre, un seul piston : ça vibre et ce n’est absolument pas souple). Mais à côté de cela, ça tracte et la manière de délivrer le couple et la puissance est brusque, en gros : ça envoie du pâté. Et voir un SM en glisse (c’est à dire en dérapant de la roue arrière) dans un virage, c’est de l’art. Du vrai.

Le segment des GT regroupe toutes les machines routières qui protègent le pilote des intempéries de la météo, qui sont confortables, tu vois le topo ? Tu peux traverser le monde avec, à condition de rester sur de la route goudronnée. Mais ce segment n’est pas vraiment présent pour les permis A2.

Enfin, les customs sont des machines destinées à la balade. On retrouve du gros moteur, du caractère et du tatouage. Ce sont généralement des motos à moteur Bicylindre (architecture moteur à 2 cylindres, un peu plus souple et plus doux qu’un monocylindre, souvent plus puissant aussi !), plutôt lourdes mais ayant un charme particulier.

Là tu te dis, OK je suis dans le flou total, qu’est-ce que je dois choisir moi ? Si tu ne sais vraiment pas vers quoi t’orienter : prends un roadster, au moins tu pourras tout faire avec et rien ne t’empêche de changer en temps voulu le jour où tu te seras décidé. Je vais aussi te filer quelques critères à vérifier avant d’acheter une moto. C’est reparti !

Pense à vérifier la hauteur de selle de la moto que tu comptes acheter. D’ailleurs pour avoir une estimation de la hauteur d’une moto par rapport à ta taille tu peux utiliser le site Cycle Ergo, il permet de calquer un bonhomme d’une taille définie sur une moto parmi un choix vraiment complet de modèles de moto. Et pour être sûr n’hésite pas à aller en concession voir le modèle en question ou au moins un modèle similaire.

47 chevaux sont largement suffisants pour te mettre une méchante caisse. Ne lésine pas sur les équipements orientés sécurité comme l’ABS ou le contrôle de traction. Je conseille vivement l’ABS pour débuter, ce n’est pas pour rien que c’est devenu obligatoire sur les motos neuves. Le cas échéant, essaye de choisir une moto avec un bon freinage.

Pour voir toutes les informations sur chaque moto je me sers du site Motoplanete qui propose des fiches pour quasiment toutes les motos possibles et imaginables. Tu y trouveras le poids, la hauteur de selle, le nombre de disques de frein, le nombre de pistons sur chaque étrier, enfin bref tout ce qu’il faut savoir sur la moto en question.

Un dernier point, mais pas des moindres : pense aussi à te renseigner sur l’entretien de la moto. J’entends par là fréquence mais aussi le coût de chaque révision, on y pense pas toujours et c’est un moyen d’y perdre de l’argent ! Tu trouveras ces informations en demandant directement aux concessions ou en allant dans des ateliers plus généralistes comme Dafy par exemple.

Côté paperasse

Alors, le côté technique du choix de la moto c’est une chose, le côté administratif en est une autre. Tout d’abord il faut voir que ton véhicule est homologué A2, c’est-à-dire qu’il fait moins de 47.5 chevaux (bridé ou non), s’il est bridé, il ne doit pas dépasser les 95 chevaux débridé, mais aussi un autre aspect souvent oublié : qu’il ait un rapport poids/puissance inférieur à 0.20. N’hésite pas à poser la question à un concessionnaire de la marque si tu as un doute sur l’éligibilité d’un modèle.

Attention, sur le marché de l’occasion certains vendeurs proposent des véhicules bridés sur le papier qui ne le sont pas. Tu ne veux pas avoir de problème ? Evite ces annonces. En cas d’accident si ta moto n’est pas conforme ton assurance peut refuser de prendre en charge les dégâts et là, tu l’as dans l’os.

Pour ne pas avoir de surprise tu peux faire un devis d’assurance et voir le prix de la carte grise que tu auras à faire dans le mois suivant l’achat de la moto.

Sélection Shiftardesque de motos permis A2

Je t’ai préparé une petite sélection de modèles pour différentes tranches de prix. Je me suis basé sur les prix moyens trouvés sur le marché de l’occasion ! Ces prix sont sujets à changement, mais au moins ça te donne un ordre d’idée.

  • Tranche 1000-2000 € : Yamaha XT600E, Suzuki DR 650
  • Tranche 2000-3000 € : Kawasaki ER6N, SuzukiSV650N
  • Tranche 3000-4000 € : Kawasaki ER6F, Honda CB500
  • Tranche 4000-5000 € : Honda CBR500R, Aprilia Shiver et Dorsoduro
  • Tranche 5000-6000 € : Yamaha MT07, KTM Duke 690, Honda CB650F
  • Tranche 6000-7000 € : Yamaha XSR700, Kawasaki Z650

Check-up avant achat

Maintenant c’est bon tu sais que c’est la bonne. Il ne reste plus qu’à aller la voir ! Voilà une liste des points à regarder sur une moto d’occasion pour éviter au maximum les mauvaises surprises. Tu peux te servir de ces points pour négocier le prix de la machine, mais si tu vois que la moto regroupe trop de ces points c’est une preuve de mauvais entretiens, surtout si ce n’est pas signalé dans l’annonce, passe ton tour !

Avant de te déplacer :

  • Avoir le suivis d’entretien de la machine (factures, révisions)
  • Avoir le double des clés
  • Vérifier quand doit être fait la prochaine révision

Points visibles :

  • Regarder l’état général de la carrosserie (pas de grosses rayures, bosses ou points de rouille)
  • Regarder l’état des jantes (pas de point de fuite)
  • Vérifier la butée de direction au niveau de la fourche (une butée marquée est souvent signe de chute)
  • Vérifier l’état des consommables (disques de freins, plaquettes, kit chaine, niveaux de liquides, pneus)
  • Vérifier le fonctionnement de l’électronique (feux, clignotants, éclairage de plaque)
  • Vérifier l’étanchéité des joints sur le moteur et sur les tubes de fourches

Points à vérifier lors de l’essai

  • Vérifier que la moto démarre
  • Vérifier que les vitesses passent sans accrocher ou sans points mort entre les différents rapports
  • Vérifier qu’il n’y a pas de point dur dans la direction
  • Vérifier que les montées en régime se font de manière normale
  • Vérifier le freinage avant et arrière

PS : tu as remarqué que je parle d’essai dans les points à vérifier. Lors de l’achat d’une moto je pense qu’il est indispensable d’essayer la moto. Idéalement en tant que conducteur, mais sinon en tant que passager pour t’assurer du bon fonctionnement de la moto.

L’avis du peuple

Loïc

Qu’est-ce que je fais lorsque j’achète une nouvelle moto ? Deux points clés selon moi : les kilomètres et l’équipement. Je m’explique, faisant beaucoup de kilomètres annuellement, j’aime acheter une moto sous les 15 000 km, ça fait monter le prix de la moto mais une fois que j’aurai fais 10 000 km avec cette dernière, elle n’aura toujours pas franchis les 30 000 km ! Ensuite les équipements, plutôt que d’acheter une ligne d’échappement slovène 1200 euros, je préfère que ce soit l’ancien propriétaire qui la fait  et puis ça ne fait pas gonfler le prix de sa moto de 1200 euros.
Et puis généralement dans ces kilométrages-là hors une chute qu’on ne peut difficilement caché, la moto n’a jamais de problèmes majeurs et les consommables sont encore bons (fluides et freins par exemple).
Dernier point, les grosses révisions venant qu’après les 20 000 km pour n’a plupart des marques, on est sûr que même si l’ancien proprio n’était pas un féru de l’entretient, la moto n’a jamais sauté de grosse révision importante !

Nicolas

Je suis mécanicien de métier et donc je sais plus ou moins quels points sont importants avant l’achat d’une moto d’occasion. Pour ma part je contrôle 5 points importants avant l’achat d’une moto d’occasion :
Le plus important c’est l’état général de la moto : A-t’elle des rayures ? Des marques quelconques  de mauvais traitement du propriétaire ? Une moto bichonnée ça donne tout de suite plus envie qu’un tas de ferraille qui fait pipi de l’huile ! Ce premier point de contrôle peut me faire directement fuir s’il n’est pas bien respecté…
Par la suite, les classiques : les bornes de la machine. À partir de 40 000 km, je ne regarde même plus les annonces ! De plus certaines motos ont des faiblesses mécaniques quasiment inévitables à partir d’un certain kilométrage, il est donc préférable de questionner le proprio quant à savoir si elles ont été réalisées ou non donc ACHTUNG à ça !
Ensuite, l’entretien de la moto est-il à jour ? Ce point-ci est souvent lié avec le premier plus haut, un propriétaire qui ne prend pas soin de son bijou ne fait donc pas, par extension, l’entretien. Les vidanges et le remplacement des filtres, faut pas rigoler avec ça ! C’est ce qui fait plus ou moins la longévité du moteur. Je « zieute » également les pneus, la chaîne etc… Ce qui m’emmène au point suivant :
Y à t’il des frais à prévoir ? Rien de pire que d’acheter une moto et de devoir rappeler son banquier qui ne comprend déjà pas mon délire de moto, pour lui demander qu’il me rallonge mon crédit car des réparations sont à prévoir. Donc autant s’assurer avant que le kit chaîne n’est pas faiblard, que les pneus sont bons, qu’aucuns bruits ou jeux bizarre des commencent à venir Bref, que rien ne pourrisse les beaux jours suivant l’achat .
La moto est-elle aux normes ? Sa fait parfois ch*** mais on n’est pas aux USA, où le pot non homologué est limite obligatoire ! Après je m’entends, je ne vais pas cracher sur un pot, mais, à partir du moment où le propriétaire me fournis les chicanes et éventuellement le pot/ ligne d’origine je suis même ravi. Mais je m’assure que l’éclairage, les clignotants ou encore la plaque d’immatriculation sont « aux normes », toujours dans l’idée de ne pas se faire embêter cette fois-ci par la maréchaussée. Voilà, je pense que globalement tout est dit, en espérant aider les autres lecteurs ! Au plaisir et bonne route. NV

Conclusion

Ça y est ! Ton noble destrier n’attend plus que toi pour partir à l’aventure. Attention à ne pas le blesser dès le début, ménage ta monture si tu veux arriver à bon port ! On se retrouve bientôt pour le dernier article de la série du guide du débutant ! Bonne route à toi le motard !

Hey ! Si l’article t’a plu n’hésite pas à me suivre sur ma page Facebook pour être tenu informé des nouveaux articles ! J’y poste aussi des photos pendant les essais, des sondages et des news moto qui me paraissent intéressantes ! Tu peux aussi me suivre sur Youtube (Ouais je fais même des vidéos !), Instagram, et je crois que c’est tout ! Allez viens, on est bien !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer