Essai moto : KTM Adventure 790 2019

Avant de commencer l’article, si tu as la flemme de lire (aucun problème, je te juge pas hein), voilà la version vidéo :

T’en penses quoi de l’électronique à moto ? Avoir plusieurs modes de conduite, un traction control réglable sur 28 niveaux, pouvoir régler ta machine au poil de fesse sur chaque aspect imaginable, tout ça quoi !

Moi je vois la chose comme ça : on a fait un bon dans l’avancée de la sécurité à moto. Et ça, c’est bien ! Mais je me demandais si on n’est pas parti un peu trop loin dans le délire et qu’on aurait, en passant, perdu le côté « simple » de la moto.

Maintenant, je vais te parler de la nouvelle KTM 790 Adventure. C’est à cause de cette moto que j’en viens à remettre en question pas mal d’aspect de ma vision de la moto. Et si on manquait de simplicité ? Pas besoin de toucher à tout, pouvoir passer de l’arsouille dans un col à un chemin de terre juste en changeant sa position sur la moto, revenir sur la route puis se balader sans rien toucher aux réglages de la petite Adventure. Et si c’était ça la moto ?

Taillée en triangle

Commençons par la grosse nouveauté de cette moto : le réservoir de 20 litres en deux parties. En réalité, on avait déjà les prémisses de ce « nouveau » réservoir sur les anciens modèles d’Adventure (950 / 990). On le retrouve donc pas à sa place habituelle, mais séparé en deux compartiments qui viennent englober l’avant de la 790.

Le fameux réservoir

Nous sommes bien sûr en droit de nous dire : « mais en cas de chute, il se passe quoi ? ». On ne le voit pas très bien mais le réservoir est protégé par une petite plaque, et bien sur les équipementiers (KTM PowerParts, Touratech, SW Motech et j’en passe) vont s’empresser de nous sortir des crash-bars qui vont bien. De mon point de vue, ça a l’air solide tel quel, mais je n’ai pas osé tomber avec !

Revenons à nos moutons, pourquoi avoir fait ça ? Même si esthétiquement c’est un choix qui pousse au débat, à l’usage il y a pas photo : Ça fait une belle protubérance pour poser ses pieds quand on fait de longs trajets. Non, sans déconner : le centre de gravité est bien plus bas, la moto gagne en maniabilité sans pour autant perdre en stabilité. Et le petit plus, le haut de la moto est bien plus fin que sur les autres Adventures, ça lui donne un petit air de super-mot’ vu d’en haut qui n’est pas dégolasse du tout.

Pour ce qui est de la taille : CA Y EST ! J’AI PIED SUR UN TRAIL ! En position basse (la selle possède deux positions de selle : basse / haute), j’ai bien pied du haut de mon mètre 73. J’arrive même à manœuvrer dans des petits chemins de terre. C’est dingue, hein ? Cette mini-Adventure est bien plus accessible que ses grandes sœurs, d’ailleurs tellement accessible qu’elle l’est aussi pour les permis A2 ! Oui, ma transition était catastrophique.

Une fois sur la moto, on s’y sent comme à la maison. C’est agréable, on n’est pas en effort sur le cul ou sur les bras, le guidon tombe sous la main : c’est presque parfait. Presque. Le seul point noir ici, c’est la selle. Elle est dure comme ce n’est pas permis : Elle m’a détruit le postérieur en 200 km.

La bulle de la 790 Adventure en impose, elle protège bien comme il faut, même sur autoroute. Elle est réglable sur deux positions.

Et là, on met le contact. Le superbe écran TFT couleur s’allume avec un beau « Ready to race ». Fichtre, ça en jette les TFT quand même ! Je n’ai pas trouvé d’informations manquantes, tout y est : les deux trips, le rapport engagé, les consommations, etc… Deux petits détails ont cependant marqué mon attention, dans un premier temps la jauge d’essence : à cause de la forme de réservoir la jauge n’affiche la contenance que du demi-réservoir, c’est-à-dire qu’elle ne commence à descendre qu’à partir de la moitié du plein. Et ensuite l’ergonomie pour le changement des modes de conduite qui est un peu mal foutue dans le sens où il faut entrer dans un premier menu pour pouvoir sélectionner le menu mode de conduite. Mais ce dernier point va surement être corrigé par KTM via une mise à jour comme ça a été le cas pour la Super Duke !

Simple comme bonjour

Passons à la dynamique ! Au premier démarrage, petite déception pour le son de l’échappement d’origine qui n’est pas flatteur. Ça s’arrange un peu en montant dans les tours, mais la mini-Adventure aurait mérité un silencieux…plus bruyant !

Dès les premiers tours de roues, le centre de gravité placé bas et la légèreté de la moto se font ressentir : Elle est joueuse, la petite ! Je sens que je vais m’amuser. C’est en arrivant dans des routes qui tournent qu’on découvre le potentiel de cette KTM. Elle change d’angle avec une facilité effrayante, tout s’enchaine de plus en plus vite. Tu sais c’est le genre de moto qui fait que tu t’auto-convaincs que tu as la classe, elle te donne l’impression de tout gérer, tout te paraît facile à son guidon. Elle est aussi fun que sa selle est dure. C’est dire ! On oublie la douleur de son postérieur le temps de chaque mise sur l’angle. C’est un plaisir !

Les suspensions sont cohérentes avec la moto : la fourche White Power inversée n’est pas réglable mais à quoi bon de toute façon ? Elle offre confort et rigueur. Pour chipoter sur les gros freinages elle s’écrase un peu, mais c’est vraiment pour chercher la petite bête noire. La moto à un comportement saint et joueur. Pour accompagner cela, on a un freinage mordant, et j’ai eu un bon feeling avec les commandes. Pas de surprises ! D’ailleurs, les étriers sont estampillés KTM, le souci du détail.

Parlons du moteur, le fameux LC8C tiré de la Duke 790. Il a été retravaillé pour avoir un comportement plus « trail » : plus de couple en bas et moins de puissance en haut. Et c’est plutôt bien foutu ! Il ne manque de rien dans les bas-régimes, il est souple (ça reste une KTM, ne va pas t’imaginer descendre à 500 tours/min et repartir comme si de rien n’était non plus hein !), et surtout il pousse bien pour un moteur mid-size (moyenne cylindrée)! On a un moteur super-sympa pour un usage polyvalent balade/arsouille/off-road. Il s’essouffle un peu en haut, mais ce n’est pas dans les tours qu’on l’apprécie de toute façon. Autre point fort, le LC8 ne consomme rien : 4.5 litres aux 100 lors de l’essai, pour un usage mixte.

L’Adventure dispose de 3 modes de conduite de série : Street, Rain et Off-road. Je n’ai pas ressenti de grosses différences à par une réponse à l’accélération un peu moins franche. De mon point de vue, ces modes sont anecdotiques, hormis sur un point : l’ABS arrière qui se déconnecte sur le mode Off-road. Sinon, elle est équipée du fameux ABS/MTC de Bosch qui est une petite merveille technologique. Elle a toutes les aides possibles : ABS sur l’angle, Traction control, tout ce qu’il faut !

Et c’est là que je voulais en venir, elle dispose de plein de réglages, et je n’ai voulu toucher à rien. Pas parce que j’avais peur d’en faire un saucisson qui réagit bizarrement mais parce qu’elle n’en a pas besoin. Je l’ai trouvée très bien comme ça et surtout capable de s’en tirer comme il faut dans toutes les situations. Une route mouillée ? Pas de soucis. Une envie de sortie de route, facile tu lèves et t’y vas, pas besoin de chercher le mode Off-road ou de régler tes suspensions en conséquence. À bon entendeur bien sûr, je n’allais pas chercher la performance parfaite non plus. Mais j’ai trouvé ça vraiment sympa d’avoir une moto capable de tout faire sur un coup de tête.

Mon amie bipolaire

J’ai adoré sortir des routes avec cette mini-Adventure. C’est le pied ! Le réservoir bas y est surement pour quelque chose ! Au point de ne pas pouvoir m’empêcher de sortir des chemins, même avec une moto d’essai. C’est quelque chose !

On la bouge avec facilité, les suspensions encaissent plutôt bien les chocs. Le réservoir passe proche du sol par moments, mais je ne l’ai jamais touché. Je n’avais pas de pneus adéquats à la sortie tout-terrain donc je ne suis pas non plus allé m’enfoncer dans la broussaille, mais c’est clairement une moto parfaite pour découvrir les petites randonnées.

Il y a juste eu les rétros qui viennent taper dans les avant-bras en position debout quand on se penche trop en avant, il faut penser à les tourner pour éviter d’être gêné !

J’espère pouvoir prendre la R bientôt pour creuser cet aspect de l’Adventure 790 !

Mon avis

Pour être honnête : J’ai adoré cette 790. Vraiment. Je ne la trouve pas parfaite, mais c’est clairement une moto que je pourrais acheter.

Elle a un faciès particulier certes, déjà à cause du réservoir, c’est sûr ! Mais on s’y fait vite, et puis une fois dessus le côté super-mot’ me plaît vachement. La face avant de la version standard me dérange aussi, je n’aime pas l’espace entre la tête de fourche et le garde-boue, je préfère largement la R sur ce point avec le garde-boue haut. Il est d’ailleurs possible de le monter sur la version standard.

Une fois dessus on retrouve une moto équipée, mais pas compliquée. Avec des capacités à tout faire, du confort, de l’efficacité et surtout des barres de déconnade.

La moto d’essai était équipée de l’option Quickshfiter +. Tu m’étonnes qu’ils l’aient mis, il est vraiment top. Ça m’a convaincu de l’utilité d’un shifter sur un trail. Il n’y a pas un pet d’à-coup c’est un régal.

Petite déception pour le système KTM My Ride : On peut contrôler la musique depuis le tableau de bord, ça fonctionne bien. Par contre la navigation demande d’acheter une application à 8 euros en plus. Pas cool !

Enfin, le point qui me plaît le plus : elle passe de la route au chemin sans rien avoir à toucher. Tu vois un chemin, tu y vas et voilà tu te poseras des questions plus tard. Elle est « Ready to faire n’importe quoi » !

Stephane

Ready to faire n’importe quoi !

La mini-Adventure en quelques chiffres

Puissance max94 chevaux à 8000 tr/mn
Couple max9 mkg à 6600 tr/mn
Architecture moteurBicylindre
Contenance réservoir20 L
Poids189 kg à sec
Hauteur de selle830 / 850 mm

Danke schön

Merci à KTM Wolff de m’avoir prêté l’Adventure 790 pour mon essai ! J’ai adoré faire mumuse avec cette nouvelle baroudeuse ! Va leur dire bonjour si tu passes dans le coin de Strasbourg, ça vaut le coup ! (Un lien vers le site de la concession est disponible en cliquant sur l’image ci-dessus).

Hey ! Si l’article t’a plu n’hésite pas à me suivre sur ma page Facebook pour être tenu informé des nouveaux articles ! J’y poste aussi des photos pendant les essais, des sondages et des news moto qui me paraissent intéressantes ! Tu peux aussi me suivre sur Youtube (Ouais je fais même des vidéos !), Instagram, et je crois que c’est tout ! Allez viens, on est bien !

Publicités

Un commentaire sur “Essai moto : KTM Adventure 790 2019

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer